Dans la rubrique Band of Brothers nous donnons la parole à des amateurs de sneakers, pour ce cinquante deuxième interview express, Angel a des choses à vous dire…

Bonjour Angel, présente-toi en quelques mots.
Salut Max, les gens m’appelle Angel pour Angel Face, c’est mon nom de DJ depuis 1996. J’ai 33 ans, 2 enfants, salarié dans le commerce et Nike Head (260 paires) depuis toujours, en particulier Agassi (100 paires). Je suis collectionneur de vinyls et un grand fan du Wu Tang. Et très heureux de participer à ton concept : « Brand Of Brothers ».

Par quel biais es-tu venu à la sneaker (le sport, la curiosité du moment…)
J’ai pratiqué le tennis dés l’age de 6/7 ans. J’ai donc du acheter l’équipement qui va avec. Et Agassi est arrivé rapidement dans ma vie, vers 9/10 ans je crois. A l’époque j’adorais Jordan aussi et j’ai eu quelques unes de ces paires. Je me souviens de mes Pippen, Barkley, Robinson…J’adorais aussi les running Nike (AM 93/Triax/Pegasus…).

Tu sembles brandir comme un trophée une paire de Nike Air Tech Challenge Hybrid « Sample ». As-tu une histoire particulière avec cette paire ? Pourquoi ce choix? Qu’apprécies-tu dans ce modèle ?
C’est une ATC Hybrid Sample. Je n’en ai vu que 2 dans ma vie. J’ai eu la chance d’en choper une au passage. C’est un Grail ! J’adore cette paire, c’est un mélange des Air Tech Challenge I, II, III et IV ainsi que la Air Flare pour le swoosh. D’ailleurs je viens de clicker la nouvelle hybrid, j’ai hâte de la recevoir !

nike air tech challenge club

Te souviens-tu de ta première paire?
Ma première paire d’Agassi devait etre une Air Challenge Low de 1992. A l’époque mes parents ne pouvaient pas mettre 600/800Francs pour une paire de tennis alors j’ai cotisé en travaillant l’été. En général, quand venez le moment d’acheter une nouvelle paire avec mes parents, j’arrivais toujours à repartir avec une paire de Nike Air, mais très rarement des Agassi. La paire de mon enfance qui m’a le plus marqué est la Air Challenge LWP (darkTeal) de 1995, c’était en vacances avec mes parents. je me souviens encore de ce jours. je ne voulais pas croire qu’elle était à moi ! J’ai mis plusieurs heures avant de les chausser, par peur de les abimer.

Tu possèdes une impressionnante collection de Nike Air Tech challenge, pourrais-tu nous en parler ?
En fait, c’est en 2006/2007 que j’ai eu l’envie de retrouver toutes les paires que j’ai eu étant gamin et de trouver celles que je n’ai jamais pu m’offrir. La première de la serie était la ATC III Rétro Yellow/Black. Il m’a fallu 7 ans pour me constituer cette collection d’une centaine de paires d’Agassi. Je possède aussi pas mal de textiles et accessoires.

Comment t’ai venu l’idée de proposer ce museum itinerant dédié à la Nike Air Tech Challenge, est-ce par nostalgie ou par pur opportunisme ?
En fait, j’ai envie de partager maintenant. C’est comme un DJ qui s’entraine pendant des années chez lui, un moment il a envie de sortir de sa chambre et de rencontrer le public. Ma chance est qu’Agassi soit résigné chez Nike et que mon concept d’Expo n’est pas très développé. Je viens de faire ma première à Charleroi pour le SNKRS Belgium et les gens ont kiffé ! J’ai croisé des centaines de personnes et toutes ces personnes avaient sa petite histoire liée à une paire d’Agassi. Certains avaient plus de 50 ans ! J’ai pris un pied énorme pendant cette journée ! En plus certains pontes de la sneaker en France sont venus me voir et leurs retours étaient plutôt bons ! En particulier toi Max, Dgé de la Boite Collector, Arnaud MyKicks, Throwback Sneakers, Rudnes Custom, Larry Deadstock, Hichem OG… Merci à quelques uns de mes fidèles contacts sur Facebook d’être passé aussi, je pense à Nicolas H, Damien Sneakers, Jtreize Chinois… J’ai crée le site www.TheTechChallengeClub.com en octobre 2013, le Facebook en janvier 2014 et me voila en couverture de SneakerFreaker en mai. Et entrain de répondre à tes questions ! Ca va trés vite !

nike air tech challenge

Ta collection a tourné sur pas mal de réseaux sociaux, comment a t-elle été accueillie ? T’attendais-tu à de telles retombées ?

Oui, en effet, pas mal de réseaux sociaux ont partagé ma collection depuis l’expo de Charleroi. C’est une vraie surprise ! Je ne m’attendais pas à autant de retours positifs !! En plus, quelques jours après l’expo, j’apprends que je fais la couv’ du Sneakerfreaker Issue30 spécial Agassi ! Dans lequel j’ai un méga reportage de 24 pages sur ma collection. SneakerFreaker, SoleCollector, SneakerNews et SoleChasers ont également réalisé des reports sur l’expo ! J’en reviens toujours pas ! J’ai vu la fréquentation de mon site www.TheTechChallengeClub.com explosée ! Je suis contacté presque tous les jours par des gens du monde entier ! Hier soir encore, j’étais avec un gars d’Afrique du Sud

Qu’as tu fais de plus fou pour avoir une paire ?
Pour le moment rien d’extravagant, à part me réveiller en pleine nuit pour placer une enchère de dernière minute ! Par contre, pour la ATC II Rolland Garros, je suis prêt a plus d’excentricité…

Es-tu un collectionneur ou un passionné ?
Je suis un passionné/collectionneur. Depuis tout petit je suis passionné par Agassi, ce fut mon premier modèle, mon héro. Je me suis identifié à lui tout de suite donc logiquement j’ai voulu lui ressembler. Et j’ai commencé à acheter ses tenues et ses shoes… Mais à l’époque j’étais passionné/consommateur et mes paires finissaient usées à la poubelle. Et on avait qu’une seule paire à la fois ! C’est impensable aujourd’hui ! Aujourd’hui les choses sont différentes, chaque paire à son importance, c’est un objet de valeur. La moindre tache est automatiquement lavée, on scrute les flaques d’eau, on check la météo…Tout le monde à sa collection, petite ou grande. La sneaker est devenu le signe extérieur d’appartenance le plus important.

Pourquoi un tel engouement autour de la Sneaker aujourd’hui ? Comment vois-tu le marché actuel de la sneaker ?
Il y a toujours eu cet engouement autour de la sneaker, surtout depuis la fameuse Jordan 1 de 1984 et l’effet « RUN DMC/My Adidas » de 1986. Le Hip Hop a contribué fortement a son developement. La grosse différence maintenant est qu’internet existe. Aujourd’hui, tout est accessible à tout le monde. Chacun peut avoir accès aux mêmes paires, au même moment et au même endroit. A l’époque, venant d’une ville moyenne dans l’Aisne, le choix était ultra limité ! Il fallait voyager pour trouver LA PAIRE. La demande a explosée et les marques sont créatives. En ce moment la mode c’est le rétro, tant mieux, ça permet aux anciens de retrouver des modèles d’enfance et au plus jeunes de découvrir l’histoire de la sneaker. Tout le monde y trouve son compte. Ca n’empêche pas de scruter quelques OG aussi…

band of brother Angel

Le mot de la fin ?
Un grand merci à toute l’équipe de 2T2C : Beninho, Ben, Bertrand, Karim, Ludo, Kolt. Retrouvez TheTechChallengeClub sur le SneakerFreaker#30 pour un mega reportage. Merci à toi Max pour cet entretien et longue vie à Sneaker Culture ! Big Up à ton photographe Oublié Mwen. Peace

Retrouvez Angel sur Facebook: https://www.facebook.com/ANGELFACE1er?fref=ts
Et sur son site web: http://www.thetechchallengeclub.com/

Crédit photos: Babylon

S.A