Dans la rubrique Band of Brothers nous donnons la parole à des amateurs de sneakers, pour cette soixante sixième interview express, Franck a des choses à vous dire…

Bonjour Francky, présente-toi en quelques mots ?
Hello à tous, Franck ou Francky.Bee pour ceux qui me connaissent que via le net; j’ai 31ans, parisien et fier de l’être. Je suis également Country manager pour le SNEAKERNESS en France et entrepreneur en tout genre.

Par quel biais es-tu venu à la sneaker (le sport, la curiosité du moment…)
Depuis mon plus jeune age mon papa voyageait beaucoup vers les US , contrairement à beaucoup de kids je ne demandais pas de jouets ou autre mais seulement une paire de kicks provenant de chaque pays ou ville ou il se rendait.
Par la suite ma passion s’est accentuée lorsque j’ai eu la chance de voir la DREAM TEAM jouer lors de la finale des JO de Barcelone. A cette époque je vouais une pure admiration à Magic Johnson, Michael Jordan et Larry Bird. Pour la suite, j’ai toujours vécu à fond mes kiffs et la sneakers à ce jour en fait toujours partie !

Tu sembles brandir comme un trophée une NB 1500 CROOKED TONGUES x BLACKBEARD…. As-tu une histoire particulière avec cette paire ? Pourquoi ce choix? Qu’apprécies-tu dans ce modèle ?
Pas vraiment une histoire particulière. Cette paire datant de 2006 et limitée à 99 paires dans le monde est juste pour moi la  » perfection  » en terme de combo couleur. J’adore les sneakers noires, le suéde est  » buttery » et cette touche d’infrared néon qui vient pimenter le tout. J’ai la chance d ‘en avoir récupéré deux à l’ époque ou le mot édition limitée signifiait encore quelque chose.

Te souviens-tu de ta première paire?
Et comment !!!Une jordan 7 Raptors achetée chez INTERSPORT LA HUTTE un dimanche après midi, veille de mon 10éme anniversaire. Je crois que j’ai dormi avec la reupai au pied de mon lit pendant quelques jours, sans oser la porter. Aujourd’hui je l’ai encore mais sur des roues de rollers ahahah…

francky bee sneakers

Es-tu un collectionneur ou un passionné ?
A vrai dire j’ai toujours eu la passion extrémiste des choses qui me plaisent au point de les ACCUMULER. Je pense qu’à ce stade il n’ y plus vraiment de terme approprié. J’aime vraiment les sneakers et la culture qui s’y rapporte mais avec l’age je me tourne vers d’autres collections telle que l’art contemporain ou les montres. Il est certain que je serais toujours attentif à ce que je porte aux pieds même si mon rythme de consommation n’est plus le même.

Qu’as tu fais de plus fou pour avoir une paire ?
Du stop jusqu’ à ROISSY CDG depuis Paris centre ( 4h30 du mat’, pas encore de métro ) pour chopper un vol à destination de Berlin en plein mois de décembre. Puis campout en mode solo sous la neige. Mais au final j’en garde un souvenir impérissable et cela m’a surtout permis de rencontrer une personne que j’ apprécie énormement et qui est importante dans ce game HIKMET ( fondateur de SOLEBOX BERLIN )

Pourquoi un tel engouement autour de la Sneaker aujourd’hui ? Comment vois-tu le marché actuel de la sneaker ?
L’ effet de mode, la globalisation d’ un produit tendance, le sentiment d’ appartenance à une  » communauté « …
Je pense que le marché de la sneakers en terme économique ne s’est jamais aussi bien porté que ces 2-3 dernières années. Au dela de ça je déplore ( comme beaucoup d’autres je le pense ) que pour certains la sneaker ne représente pas plus qu’un objet mercantile et surtout une forme de pouvoir .Les mecs qui prennent leur pied à s’afficher avec des stocks ( sous entendu full size run voir plus lors de release pseudo limitée ) destinés à la revente ne me dérange pas plus que ça , mais je trouve simplement ridicule le fait qu’ il n’ y ait pas plus de plaisir que ça . Ce qui est rassurant c’ est que tout est cyclique et qu’ une fois la  » mode  » passée on pourra retrouver des vrais passionnés qui seront toujours la.

Selon ton experience, pourquoi existe t-il un clivage aussi marqué entre la nouvelle et l’ancienne génération de sneaker addict ou sneakerhead ?
C’est une réponse de vieux con que tu me demandes la mon cher Max ! Le clivage réside dans le fait qu’à une époque il fallait se bouger le cul, traverser des frontières, se stresser à fond des le lundi pour le vendredi ou samedi de la release ( 40 si tu me lis ! ) Puis les infos n’étaient pas aussi fluide et répandue qu’elles peuvent être de nos jours.
Les nouveaux « sneakers addict  » ont eux plus de facilité à se procurer des infos sur les quantités disponibles, faire jouer les réseaux sociaux pour obtenir leur paire ou bien encore mettre en place des camp out avec des listes closes plusieurs jours en avance. Je critique pas mais je trouve qu’ une fois de plus le kiff , l’adrénaline des sorties n’est plus vraiment comme avant.

francky bee nike air max

Es-tu plus sélectif qu’avant ou achètes-tu sur des coups de tête ou des coups de coeur ? Te considères-tu comme un sneaker addict ? Ce terme est à la mode, qu’en penses-tu ?
J’achete quasi plus rien. J’ai la chance de recevoir de la reconnaissance de la part de certaines marques que j’apprécie ou de la part de certains shops. Lorsque j’ achete une paire c’est pour la porter direct et non en faire un  » investissement » pensant qu’elle vaudra 1000 fois le prix dans dix ans ( si elle est toujours entière ahah ). Le terme sneaker addict ne me correspond pas, je dirais plus que quand j’aime je ne compte pas ( prix ou quantité )

Depuis quelques années, tu sembles très impliqué dans le milieu de la kicks en France, as-tu de nouveaux projets en cours ?
Effectivement je m’implique dans certains projets lorsque le coeur m’en dit. Mes affinités avec RF ou la team SNEAKERFREAKER OU SNEAKERNESS me pousse à monter des projets et faire naitre des initiatives relatives au domaine de la sneakers. Sans trop en dire après le SNEAKERNESS PARIS qui se déroulera le week end du 06 et 07 septembre 2014, une autre grande surprise suivra dans les mois à venir qui je pense réjouira les européens. Je veux pas trop en dire mais ceux qui savent , savent !

Le mot de la fin ?
Soyez bien dans vos pompes , c’ est tout ce qui compte. Haters are motivators. Peace…

Crédit photos: Babylon
S.A