Band of Brothers Part 47

Dans la rubrique Band of Brothers nous donnons la parole à des amateurs de sneakers, pour cette quarante septième interview express, Dj Stresh a des choses à vous dire…

Bonjour Dj Stresh, présente toi en quelques mots ?
Bonjour Max, je suis Dj,Beatmaker depuis une quinzaine d’années, j’ai 29 ans, je viens de Cergy (95). j’ai travaillé avec pas mal d’artistes de la scène Hip Hop Française (Youssoupha, Ron Brice, Rocé, Ali et le Label 45 scientific..) mais je suis surtout passionné de la culture Hip Hop avant tout !!

Par quel biais es-tu venu à la sneaker (le sport, la curiosité du moment…) ?
Ca s’est fait plutôt naturellement, étant plus jeune dans mes débuts, j’ai commencé par le break à l’époque la paire à la mode c’était une paire de Stan Smith ou de Superstar de chez Adidas. j’allais souvent à Châtelet pour acheter des disques. A l’époque on pouvait sentir le hip hop dans les rues et c’est là que j’ai eu un coup de coeur sur pas mal de paires à l’époque c’était vers 1998, du coup j’ai pas mal flashé sur les paires qui étaient sorties à cette période, notamment la Jordan 13 que Busta Flex portait sur la pochette de son album, la première fois que j’ai vu cette paire je me suis dis ” c’est quoi ce truc ?? c’est quoi cette chaussure” on distinguait pas de logo dessus, c’était super discret.

Tu as une paire de Jordan III True blue à la main, pourquoi ce choix ? qu’ apprécies-tu dans ce modèle ?
J’ai choisi une paire de Jordan III True Blue tout simplement parce que c’est cette paire qui m’ai fait kiffer la Jordan III et c’est aussi la seule paire que j’ai négligé dans la série des III, j’ai une Black cement, une White cement et aussi une fire red, mais la true blue,  je me suis toujours dis ” Je la prendrais plus tard….” J’aime beaucoup la Jordan III, la coupe, l’élephant print, c’est une paire qui se porte facilement.

Te souviens-tu de ta première paire?
Wow, là tu me poses une colle… j’ai eu énormément de paires, mais je les défonçais avant, j’étais pas du tout dans la collection ou même dans le délire de faire attention garder les boîtes etc…on va surtout mettre ça sur le compte de la jeunesse. Quand t’es plus jeune tu t’en fous, tu vis sur l’instant, tu danses avec, joues au foot avec, tu la défonces et t’en achète une autre quand elle est morte.. On va partir de la première paire dont j’ai pris un peu soin, ça devait être en 1998, c’était une paire de Nike Cortez blanche avec le swoosh bleu north carolina.

Qu’est-ce que la culture sneaker selon toi ?
Selon moi la culture sneaker, c’est pas forcément le fait de les collectionner, ça ne se résume pas non plus uniquement à Nike et aux Air Jordan… c’est un ” lifestyle ” avant tout, le fait de porter des baskets tous les jours et peu importe l’occasion. Connaitre l’histoire, le contexte lié aux époques etc… mais surtout aimer ça vraiment au dessus de la mode et des tendances…

Le Hip hop et basket-ball ont toujours été des univers très fusionnels en ce qui concerne la sneakers ? Comment expliques-tu la génese de ce phénomène ( cette transversalité) ?
Je pense que ça vient de plusieurs choses, notamment le contexte historique dans lequel s’est développé le hip hop. C’est avant tout une culture qui nous vient tout droit de New York dans le Bronx, ou dans les Projets il y a toujours un Playground à proximité c’est un peu l’équivalent des tables de ping pong dans nos quartiers en France (même si on est très peu de pongistes !!) .Je pense aussi à la scène cultissime dans le film ” Do The Right Thing ” de Spike Lee, où l’ont voit pour la première fois la Jordan IV.

Pourquoi un tel engouement autour de la Sneaker aujourd’hui selon toi ?
C’est devenu beaucoup plus simple maintenant, à une époque tu ne trouvais pas de sneakers partout, il fallait chercher. Après il y a aussi une Hype qui s’est crée autour du culte de la basket avec pas mal de documentaires et beaucoup d’articles. Et le fait de les collectionner, je pense que ça influence pas mal les gens aussi.

La musique comme les baskets sont à coup sur devenu deux industries économiquement très prospères, qui ont tendances à standardiser ou à uniformiser nos gouts, as-tu une opinion la dessus ?
Je pense que c’est comme çà déjà depuis pas mal de temps, de RUN DMC avec “My Adidas” au titre de Mike will ” J’s on my feet “. A chaque époque il y a toujours eu LE STYLE que tu vas retrouver sur 10 mecs dans la rue, ça change en fonction des époques. Il y a 10 ans tout le monde était en Air Force One White on White. Maintenant tout le monde porte des Jordan ou des Airmax 87… On va dire qu’il y a la masse et il y a ceux qui aiment vraiment la Basket et qui ne se contentent pas forcément de ce qu’on leur proposent. C’est aussi beaucoup lié à la localité, tu trouveras plus de Lebron et de Foamposite à New York, plus de New balance à Londres et à Tokyo…

Le mot de la fin…
Un Grand Merci à toi et à toute l’équipe de Sneakers Culture, et surtout pour tous nos amis amoureux de la basket ” ROCK DON’T STOCK”!! Peace

Crédit photos: Babylon

S.A

BackToTop
Sneakers Culture by ILL - 2019 - Tous droits réservés - ML -