Sole swap pour les nuls by Romain

Bonjour Romain, présente toi en quelques mots ?
Bonjour je m’appelle Romain, j’ai 30 ans, j’habite à Amiens, plombier chauffagiste dans la vie et avant tout amateur de sneaker depuis toujours.

Tu es habitué à réaliser des Sole swap, tu as notamment réalisé un sole swap lors du premier sneaker event à Paris en novembre 2013, pourrais-tu nous en dire un peu plus ?
En effet durant l’évent, j’ai réalisé un sole swap sur une SC red de 1997, elle était toute neuve, j’ai commencé à la porter durant l’évent juste pour la craquer ce qui fut le cas au bout de 5 minutes et partir de cette base, j’ai recrée un modèle coloris OG de 1992/1993 sur un modèle hybride avec une empeigne d’air Max One et une semelle de Air Max 90.

C’est pas la première que tu réalises un sole swap pour un custom, est-ce un hasard ou une vraie démarche de ta part ?
Il y a déjà quelques temps de cela, un soir ou j’étais d’astreinte au boulot, j’avais en tête ma paire d’SC 97 dont la semelle était jaunie ce qui équivalait à la fin de vie du modèle, c’est à ce moment la que je me suis décider à tenter un sole swap. De plus comme j’ai toujours été attiré par les modèles hybrides avec les semelles d’air Max 90 et l’empeigne de Max One. Je me suis lancé, j’ai commencé à démonter le centre de la chaussure sans rencontrer trop de difficulté. Par la suite, j’ai attendu d’avoir une semelle de Air Max 90 pour finaliser mon premier sole swap.

Pour revenir à ton sole swap effectué lors du Sneaker évent, éclaire nous sur les différentes étapes qui jalonnent la création du modèle.
La première étape est le démontage des deux modèles, pour décoller les paires ( séparer la semelle intermédiaire de l’empeigne), j’utilise plusieurs outils comme source de chaleur un décapeur thermique, un seche-cheveu, j’ai quelques fois recours à un four. Cette mise sous chaleur permet de se débarrasser du plastique et résidus tout en prenant soi de ne pas abîmer l’empeigne de la chaussure, pour cette étape je me munis d’instruments de haute précision utilisés en chirurgie opératoire comme les scalpels, des ciseaux pointus courbées ou des droits en autres.

C’est la que démarre la seconde étape une fois que les deux paires sont décollées, je nettoie également les deux chaussons après avoir nettoyé les deux empeignes nettoyage des deux empeignes. Viens ensuite la partie la plus difficile de mon travail qui consiste à adapter le chausson sur la nouvelle semelle notamment par collage. J’utilise de la colle U Vinyle pour coller la semelle au chausson et je m’assure que l’adaptation se fait de l’arrière du talon vers la pointe de la chaussure. Pour coller la pointe de la chaussure, j’utilise de la Super Glue Flex. Par la suite, je dispose des serre-joint autour de la paire avec des élastiques au niveau de la toe box ce qui a pour effet de maintenir une pression constante qui garantie un résultat uniforme au niveau du collage de la semelle. Sur certains sole swap quelques fois, il faut prendre une demi taille en dessous entre la semelle à coller et le chausson pour espérer obtenir un résultat probant. L’expérience m’a aussi montré par exemple que décoller une semelle de Max One est plus facile que d’ôter une semelle de Air Max90.

Au final si tu devais définir ton travail sur ce modèle, tu dirais quoi ?
Je crée des modèles que je rêve voir un jour rééditées, c’est vrai pour le plaisir et la nostalgie. En France, on a pas mal d’artistes custom qui travaillent l’impression, la teinture et le changement de matière, par contre très peu d’adonnent au sole swap.

Le mot de la fin ?
Je tiens à remercier HuB’Air Son et Outta pour le soutien et les encouragements avant même que je ne réalise mon premier modèle hybride. Je remercie également Ben Coshi qui m’a mis en avant lors du premier Sneaker évent à paris, et aussi tout ceux qui sont venus à ma rencontre comme Hichem OG, Nothedrifter, Medhi etc… Nous partageons une passion commune même si nous n’avons pas tous les mêmes goûts mais il faut s’aider et se respecter. Et surtout merci à toi Max d’être venu également à ma rencontre, ainsi que l’équipe de sneakers-culture.

Suivez Romain sur sa page Facebook: https://www.facebook.com/romain.longuepee

Crédit photos: Babylon
S.A

BackToTop
Sneakers Culture by ILL - 2018 - Tous droits réservés - ML -