Band of Brothers Part 57

Dans la rubrique Band of Brothers nous donnons la parole à des amateurs de sneakers, pour cette cinquante septième interview express,  Solélé a des choses à vous dire…

Bonjour Solélé, présente toi en quelques mots.
Je ne vais pas donner mon vrai prénom car de toute façon on ne me croit jamais quand je le dis, donc on va rester sur Solélé. J’ai entamé le quart de siècle et contrairement à ce que l’on pourrait penser, car on peut me croiser assez souvent sur Paris, je n’y vis pas, je suis de Reims dans le 51 (à peine 2h de Paris).

Quel a été le facteur déclenchant de la passion pour la kicks?
Je ne sais pas du tout ce qui a déclenché cet engouement pour les sneakers. Aussi loin que je m’en souvienne, c’est-à-dire au collège, je sais que je demandais déjà des paires pour mes anniversaires ou Noël. Sur les 4 années du collège je me souviens avoir réussi à avoir une Air Max, une Dunk Low et une Adidas Superstar . A cette époque déjà je “flambais” car dans mon établissement personne ne connaissait ni n’avait ces paires. En effet, j’ai grandi dans la campagne profonde, sans grands frères, sans internet, sans chaines de clips pour m’inspirer. On n’avait pas tout ça avant. Si je demandais des baskets c’est parce que j’étais un vrai garçon manqué donc jogging et baskets autant que je le pouvais … Par la suite au lycée je me souviens que c’était l’époque des Air Force One j’en ai eu trois paires, on se moquait de moi car je m’habillais en baggy baskets comme les basketteurs ou comme les chanteurs américains qu’on voyait à la télé. Arrivée à la majorité, à la fac, et à la ville surtout lol, alors là j’ai pu commencer à me lâcher grâce aux magasins auxquels j’avais alors accès mais aussi avec internet. De plus, je devenais autonome donc je faisais ce que je voulais de mon argent, la maman n’était plus derrière pour dire oui, non, c’est trop cher, choisis autre chose, c’est pas beau, tu ne vas pas porter ça… Et depuis cela ne fait qu’empirer, c’est devenu une addiction, je passe plus de temps sur les sites de kicks que sur les sites pour femmes. Je suis en constante recherche de nouvelles paires à dégoter et au meilleur prix, mais aussi de vêtements pour assortir avec mes paires. Je dois donc dire merci à mon côté garçon manqué pour m’avoir fait tomber dedans depuis quelques années maintenant.

Tu sembles brandir comme un trophée une paire de Nike Air Zoom turf jet ? As-tu une histoire particulière avec cette paire?
Effectivement j’ai dans mes mains une Nike Air Zoom Turf jet 97 Quickstrike rouge que j’aime beaucoup. Est ce que j’ai une histoire particulière avec cette paire ? Non, pas forcément. Elle fait partie de ma petite collection et je l’aime autant que les autres. Tout comme pas mal de paires je l’ai acheté car j’ai eu le coup de coeur pour elle en la voyant en magasin. Un jour de soldes à Nike Châtelet, je descends là où on peut voir l’étalage des ID, je me retourne du côté où sont exposées certaines paires, les paires soldées pendant cette période et là coup de foudre avec cette Air Zoom Turf. Le coloris rouge, les “veines” sur le dessus de la paire, les plaques en métal sur les côtés, le scratch, une vraie paire d’ovnis comme je les aime. Je ne l’avais jamais vu avant, je ne connaissais pas son existence, ce fut une pure découverte, en plus à un très bon prix. D’ailleurs, je n’aime pas forcément avoir plusieurs coloris du même modèle mais en ce moment je recherche une seconde air zoom turf car j’aime vraiment beaucoup son design. C’est rare que je sois à la recherche d’une paire précise, un certain modèle peut être, mais jamais un coloris ou une édition spéciale par exemple, je marche beaucoup au feeling, au visuel, lors de mes nombreuses recherches ou séances shopping.

Te souviens-tu de ta première paire ?
Comme évoqué précédemment, aussi loin que je m’en souvienne, la première paire qui a marqué mon esprit fut une Air Max bleue marine avec le signe Nike en vert pâle. Je l’avais eu pour mon anniversaire et la rentrée en 5ème, j’avais alors 12 ans. Je ne sais pas si avant j’avais des baskets sans marques et qu’elles ne m’ont pas marqué lol mais voilà cette air max vraiment est mon premier souvenir. J’en étais fière. En vraie petite racaille des bacs à sable, je mettais mon pantalon dans les chaussettes. Combo chaussettes et air max je vous laisse imaginer le truc mdrrrrr.

Qu’est-ce qu’une sneaker pour toi? Un objet utilitaire, du design populaire ou un accessoire de mode qui te confère un style?
La sneaker tout comme toutes mes autres chaussures, mes habits, mes accessoires, font partie de moi. J’ai toujours eu un style un peu différent, décalé, et dans les sneakers j’arrive à m’épanouir en trouvant des paires farfelues. Je ne m’en sers pas pour faire du sport car je n’en pratique pas depuis 15 ans maintenant. De toute façon le terme sneaker a bien été inventé pour désigner justement la basket à usage quotidien, pas spécialement pour pratiquer un sport. C’est un accessoire de mode je l’avoue mais surtout et avant tout une passion, car derrière la paire il y a le plaisir de la recherche, le stress lors d’une enchère, d’un event, la découverte de nouveaux modèles au fur et à mesure.

Que pense-tu de la mode des sneakers à semelles compensées?
Des sneakers à semelles compensées ? Comment dire … euh est ce que l’on peut appeler cela des sneakers d’ailleurs ? Perso je ne suis pas du tout modèles femmes, le rose, le brillant, les choses girlys, ne sont pas du tout mon truc, d’ailleurs je suis contente de faire du 8 US et de pouvoir acheter des modèles hommes. Aujourd’hui c’est la mode, cela marche bien car les marques veulent atteindre un public plus large, plus féminin, plus jeune aussi, mais pas sur que d’ici même 2 ans on en voit encore. De plus, des baskets à talons, vraiment non ce n’est pas ma came. Après ça marche pas mal sinon toutes les marques n’en feraient pas. Sneakers compensées ou plates de toute façon depuis quelques mois c’est la tendance d’en porter. Après chacun ses goûts …

Trouves-tu l’offre suffisante en matière de sneakers pour femmes, les marques font elles assez d’effort pour séduire la gente féminine?
A l’heure actuelle, l’offre est bien suffisante je trouve. Depuis que c’est à la mode les marques font tout pour toucher le public féminin. Des coloris frais, du rose, du violet, du verni, du doré, de l’argenté, des coeurs, des noeuds et des semelles compensées. Il y a eu des associations avec des représentantes féminines, je pense notamment à Alicia Keys pour Reebok ou Teyanah Taylor pour Adidas. Donc biensur que les efforts fournis par les marques sont remarquables. Je ne vois pas ce qu’elles pourraient faire de plus. Les ID sont aussi là pour laisser place à l’imagination des jeunes filles/femmes qui veulent créer leur modèle girly.

Le mot de la fin ???
Achetez les paires que vous aimez, non pas celles “qu’il faut porter” !!!

Crédit photos: Babylon

S.A

BackToTop
Sneakers Culture by ILL - 2019 - Tous droits réservés - ML -