Band of Brothers Part 68

Dans la rubrique Band of Brothers nous donnons la parole à des amateurs de sneakers, pour cette soixante huitième interview express, Etienne a des choses à vous dire…

Bonjour Etienne, présente-toi en quelques mots.
Je m’appelle Etienne, j’ai 23 ans, je suis de la région parisienne, je m’intéresse à la basket depuis 4-5ans et notamment la marque Reebok, de cet intérêt j’ai créé le site pumpmylife.com.

Par quel biais es-tu venu à la sneaker (le sport, la curiosité du moment…) ?
J’ai découvert la Sneakers durant les années danse electro ou “Tecktonik” pour certains, puisque dans le clip de Yelle “A cause des garçons” l’un des danseurs au début du clip porte une “pump” une Omni lite voltron. J’ai commencé à m’intéresser aux baskets en général, aux différents modèles puis avec le temps, j’ai opté pour un effet entonnoir, je me suis focalisé sur la marque Reebok et depuis je ne porte que ça, des Fury, des Omni lite, et J’en passe.

Tu sembles brandir comme un trophée une Reebok Insta Pump Fury coloris OG , As-tu une histoire particulière avec ces paires ? Pourquoi ce choix? Qu’apprécies-tu dans ce modèle ?
Quand j’ai commencé à m’intéresser à la Sneakers je n’aimais que les paires mid ou high, je ne portais que des Omni lite, Twilight zone ou Bringback de chez Reebok. Il y a un modèle que je n’aimais pas c’était la Fury. Puis durant un événement Sneakers, une amie m’a offert cette Fury. Et depuis je ne les quitte plus, je suis devenu totalement fan du modèle. J’ai commencé à chercher d’autres coloris, puis cette année pour les 20 ans du modèle et Reebok a lancé un programme de collaboration autour de la paire. Et à la sortie de ce programme j’ai commencé à n’acheter que ça, des coloris OG, des collaborations.

Te souviens-tu de ta première paire?
Quand j’ai découvert le système Pump je me suis dit il m’en faut une, ma première paire était donc une Omni lite metalic pack, je l’ai porté tout les jours et je l’ai même encore aujourd’hui en guise de souvenir, ce fut le début de tout, puis s’en est suivi d’une Air Max 1 paire que j’avais eu pour Noël car les prix étaient encore trop élevés pour me les offrir moi même.

Es-tu un collectionneur ou un passionné ?
Je dirais un peu des deux. Je suis passionné par la marque Reebok, je m’intéresse à tout ce qu’elle fait, à ses prochaines sorties, aux différents systèmes de gonflage, d’amortissement et j’en passe, de cette passion est née mon site qui ne s’intéresse qu’à la marque. Mais je me vois aussi comme un collectionneur puisque j’essaye de réunir un maximum de paires ou d’éditions limitées appartenant aux mêmes packs ou mêmes boutiques, en effet j’essaye de réunir toutes les collaborations Solebox mais également toutes les collaborations sur des Omni zone depuis 2000 ou encore un maximum de collab Fury 20th. Et en essayant de réunir toute ces paires cela forme une collection, ma collection.

Qu’as tu fais de plus fou pour avoir une paire ?
La deuxième paire avec laquelle je suis venu est la Fury en collaboration avec la boutique berlinoise Solebox. Je voulais à tout prix cette paire et j’avais dit que j’irais la chercher. Je suis donc partie camper à Berlin, j’ai posé des congés exprès et j’ai pris l’avion un jeudi pour arriver le plus tôt possible. De plus pour les premiers campeurs une spécial box en métal était accompagnée avec la paire de quoi rendre le déplacement plus spécial.

Pourquoi un tel engouement autour de la Sneaker aujourd’hui ? Comment vois-tu le marché actuel de la sneaker ?
La basket est selon moi devenue un objet de la vie de tous les jours, en fonction des modèles celles ci se portent avec tout, un jean, un short et dans n’importe quelle endroit que ce soit au bureau ou au travail. Je vois le marché évoluer, en effet que se soit hommes, femmes, jeunes ou âgée, de plus en plus de personnes s’intéressent à la Sneakers, on le voit d’ailleurs tous les jours dans les rues de Paris le nombre de personne en basket. Malheureusement ce phénomène amène quelques effets négatifs comme un engouement trop important autour de certains modèles qui maintenant se retrouvent aux pieds de tout le monde juste pour l’avoir comme les autres, je ne retrouve plus chez certaines classes d’âge cette envie d’avoir la paire pour soi mais plutôt avoir la paire comme tel ou untel.

Es-tu plus sélectif qu’avant ou achètes-tu sur des coups de tête ou des coups de coeur ? Te considères-tu comme un sneaker addict ? Ce terme est à la mode, qu’en penses-tu ?
Je suis beaucoup plus sélectif qu’avant, déjà parce que je ne m’intéresse qu’à une marque puis avec la conjoncture actuelle les prix tendent à augmenter d’années en années, je suis donc devenu plus sélectif sur les paires achetées. Maintenant je fonctionne beaucoup au coup de cœur et même si c’est dur quand une paire me plait énormément je met tout en œuvre pour me la procurer quitte à voyager, autant mêler l’utile à l’agréable.

Je pense que ce mot est à la mode car cela permet à certaines personnes de se sentir accepté dans une espèce de classe sociale, de groupe de personnes. Je ne me considère pas comme Sneakers addict car pour moi il y a le terme addict qui reflète le mot addiction, et l’addiction n’est jamais vraiment bénéfique Je suis plutôt une personne qui vit sa passion au maximum tant qu’on peut.

Le mot de la fin ?
“L’avenir n’est à personne, l’avenir est à Dieu.” Victor Hugo

Malaquin Etienne pumpmylife.com

S.A

BackToTop
Sneakers Culture by ILL - 2019 - Tous droits réservés - ML -