Band of Brothers Part 73

Dans la rubrique Band of Brothers nous donnons la parole à des amateurs de sneakers, pour cette soixante treizième interview express, JB à vous dire…

Bonjour JB présente toi en quelques mots ?
JB, amateurs de sneakers depuis maintenant presque 25 piges. Je fais partie de l’équipe de sneakers.fr depuis pas mal d’années aussi, le temps file…

Par quel biais es-tu venu à la basket ? Est-ce par le sport, la curiosité du moment ?
Me concernant, c’est via le sport. Certains athlètes comme Bubka, Agassi ou Jordan. Je me souviens encore que je gardais précieusement leurs pubs que Nike éditait, les pages des catalogues avec les photos des paires, des ensembles de jogging, etc…

Te rappelles-tu de ta première paire ?
La 1ère paire de pompes qui m’ait réellement marquée ? La Trainer E de Bubka, dans son coloris blanc/noir & purple. Ma 1ère paire à moi ? La Command Force, achetée à Usines Center à Vélizy pendant les soldes. La 1ère Retro d’AJ 3 en 94 aussi, un grand kif, achetée via La Redoute héhé…

Tu sembles brandir comme un trophée une AF1 Bespoke. As-tu une histoire particulière avec cette paire ? Pourquoi ce choix? Qu’apprécies-tu dans ce modèle ?
Une AF1 Bespoke. Fabriquée à partir d’un cargo Carhartt Camo au Studio Nike à 21 Mercer Street. iZ, le consultant en place chez Nike Mercer était ok pour que je ramène ma propre matière. Je me suis inspiré de l’AF1 HK pour les empiècements, le Camo ripstop faisant 95% de la paire. J’aime son côté asymétrique, le fait qu’elle soit unique. Elle a une place spéciale dans ma “collection”.

Parle-le nous de ton histoire avec la Nike Air Force One ?
Je porte des AF1 depuis le milieu des années 90. C’est la première fois que je suis parti aux US que je l’ai vraiment découverte. White on White, la pureté. Et pour autant je n’ai pas réussi à mettre la main dessus lors de mon voyage. J’avais trouvé un cw full white avec un retour sur l’outsole gris très clair. Y a eu aussi les paires qu’on pouvait trouver au FL de Denfert par exemple ou encore celui des Halles un peu plus tard (mais bien avant qu’il ne soit remodelé), chez les différents shops indé aussi, fin des 90. Les séries Jewel, les basiques avec de bons gros cuirs grainés ou de beaux suèdes. La chaussure référence liée au Hip-Hop de la même époque. La chaussure type qui se porte facilement avec tout, facile à matcher. Il y a tellement de coloris différents, c’est un puits sans fond. Une forme simple mais avec des lignes pures. Bref pour moi, c’est la référence. Merci Bruce Kilgore.

Pourquoi un tel engouement autour de la Sneaker aujourd’hui ? Comment vois-tu le marché actuel de la sneaker ?
Pourquoi un tel engouement ? Je pense que la Sneaker est devenue un objet de tendance. On porte des sneakers avec tout aujourd’hui. Les marques l’ont bien compris et ont adapté leur communication. Ajoute à çà les stars sponsorisées par les géants du sport (Par exemple Drake chez Jordan, alors que le type portait du fake il y a encore quelques années. Çà, je le comprendrai jamais je crois…), les sportifs qui deviennent des “Rock Stars”, arborant la dernière paire issue de leurs lignes (Comme LBJ par exemple),Jordan plus populaire que jamais, ses kicks étant portées par des kids qui ne savent même pas qui il est réellement (le meilleur basketteur de tous les temps, pour ceux qui se poseraient encore la question héhé).

Selon ton expérience, pourquoi existe t-il un clivage aussi marqué entre la nouvelle et l’ancienne génération de sneaker addict ou sneakerhead ?
Problème globalement de générations j’imagine. On a connu le temps où tu rentrais dans un magasin de sport (même chez Décathlon oui oui) et t’en prenais plein la gueule avec la nouvelle paire de Jordan, de Trainer, de Pegasus, etc… Maintenant il n’y a plus ce plaisir de la découverte. Avec Internet, tu vois la paire 6 mois, voire 1 an à l’avance, sous tous les angles. Tu sais quel jour elle sera dispo. Suffit d’avoir un bon logiciel pour récupérer ta taille direct, Parce qu’en plus aujourd’hui, n’importe quelle paire est une galère à récupérer… Internet a démocratisé notre culture, la rendant dispo à n’importe qui. Les gens ne se connaissent que par des pseudos, c’est la course à la collection la plus folle, etc… La consommation évolue avec le consommateur. Et puis l’ancienne génération vieillit (on devient des vieux cons, très certainement). Plus les mêmes centres d’intérêts, etc… Le fossé se creuse un peu plus. Perso je suis content de rencontrer encore des gens grâce à cette culture. Mais soyons honnête, c’est de plus en plus rare malheureusement.

Es-tu plus sélectif qu’avant ou achètes-tu sur des coups de tête ou des coups de coeur ? Te considères-tu comme un sneaker addict ? Ce terme est à la mode, qu’en penses-tu ?
Je suis sélectif du fait que je regarde surtout un modèle en particulier. Comme je te le disais précédemment, l’AF1 est un puits sans fond. Encore aujourd’hui, je découvre de nouveaux coloris qui ont plus de 20 piges et que je ne connaissais pas ! Et je dois dire que ça me fait bien kiffer d’être encore surpris. Dans ce genre de situation, je fonctionne au coup de cœur. Pour tout ce qui va sortir en revanche, ça peut m’arriver de tomber “sur le cul” mais c’est beaucoup plus rare. Sneaker Addict ? Perso je ne suis pas fan de ce terme. Tout le monde l’emploie à tord pour tout. “Tu as 3 paires de sneakers ? WOW t’es un Sneaker Addict toi !” Ca veut pas dire grand chose selon moi. J’aime juste les kicks. C’est une passion ok. Mais je trouve le terme un peu dévalorisant de nos jours à vrai dire.

Le mot de la fin ???
Le mot de la fin ? Prenez du plaisir, n’aimez pas ce qu’on vous dicte d’aimer parce que c’est telle ou telle personne qui vous le dit. Kiffez, partagez et prenez du bon temps. La basket, ce n’est pas si sérieux. Peace.

Crédit photos: Babylon

S.A

BackToTop
Sneakers Culture by ILL - 2019 - Tous droits réservés - ML -