Band of Brothers Part 80

Dans la rubrique Band of Brothers nous donnons la parole à des amateurs de sneakers, pour cette quatre vingtième interview express, Vicha a des choses à vous dire…

Bonjour Vicha, présente-toi en quelques mots
Vicha, 6 us, 28 ans, ex-bboy, graffeur à mi-temps et accessoirement rappeur membre du groupe South Sidaz 13×7, en l’occurrence, amateur de la culture hip hop en général, d’où cette attirance pour la mode ainsi que la culture sneakers qui va avec.

Par quel biais es-tu venu à la sneaker ? (le sport, la curiosité du moment…)
Depuis l’école primaire, du moins vers le cm2, quand je voyais mes potes en Nike, Adidas, Reebok ou Jordan, c’est à ce moment que j’ai commencé à vouloir porter des chaussures de marques mais mes parents s’en foutaient un peu des marques. Du coup j’étais souvent sponsorisé par Atemi et Decathlon, c’est seulement en 6ème que j’ai pu avoir ma première paire de marque pour la rentrée, que je devais garder toute l’année scolaire… Ensuite j’ai commencé à bosser vers l’âge de 18 ans, donc pour combler cette frustration vis à vis des baskets que mes parents ne pouvaient pas spécialement me payer. La suite logique des choses était de m’acheter des paires selon mes tendances du moment (Bboy : Adidas Gazelle, Puma Suede, Puma Clyde), (Skate : Vans Era, Vans Authentic) etc…

Tu portes aux pieds une paire de Nike Air Flow Magenta. As-tu une histoire particulière avec cette paire ? Pourquoi ce choix? Qu’apprécies-tu dans ce modèle ?
J’ai découvert ce modèle quand j’ai vu les premières photos de leurs rééditions 2011 sur le net, j’ai demandé le nom de la paire et on m’a répondu “AIR FLOW ” un modèle de 1989 que Nike remet au goûts du jour. Je me suis dit un sacré blase pour une sacrée paire. J’aime beaucoup le design de cette paire avec son concept de pantoufle running, c’est pas une paire de ouf ni super rare mais tu ne la verras sûrement pas sur les pieds de Monsieur “Tout le monde”.

Te souviens-tu de ta première paire?
Cortez Sergio Tacchini Marron et logo blanc, quand les Cortez Nike étaient à la mode. Je me rappelle d’une photo de groupe super stylée de la Mafia Trece, la panoplie de l’époque (année 90), c’était Crewneck, jean brut et Cortez. La belle époque! D’ailleurs pas mal de jeunes d’aujourd’hui reprennent les codes vestimentaires des années 90.

Es-tu un collectionneur ou un passionné ?
Je dirais plus un passionné car pour collectionner, il faut pouvoir l’assumer financièrement et ayant d’autre priorités, j’ai du calmer au niveau de la sneaker. Mais sa ne m’empêche pas de suivre les sorties, les collabs etc…

Pourquoi un tel engouement autour de la Sneaker aujourd’hui ? Comment vois-tu le marché actuel de la sneaker ?
L’engouement vient des réseaux sociaux et de la mode. Les gens se suivent et sont au courant de tout en même temps, sans compter le fait qu’il y a de l’oseille à se faire de partout, que ce soit chez les marques, les acheteurs ou même les ressellers. Le sneaker game est entrain d’évoluer et comme tout, il faut savoir s’adapter au jeu.

Es-tu plus sélectif qu’avant ou achètes-tu sur des coups de tête ou des coups de cœur ? Te considères-tu comme un sneaker addict ? Ce terme est à la mode, qu’en penses-tu ?
J’aurais tendance à être plus sélectif qu’avant mais je ne suis pas à l’abri d’acheter sur un coup de tête ou un coup de cœur, et non, je ne me considère pas comme un sneaker addict, et comme toute les modes ce terme se fatiguera et reviendra dans 5 ou 10 ans. Et pour moi un sneaker addict, c’est une personne qui se réveille sneaker, mange sneaker ( blague nulle numéro 2 ) et dort sneaker. Les passionnés le savent et nous savons reconnaître un passionné quand on en voit un.

Le mot de la fin ?
Vicha Killazer, South Sidaz 13×7 (trezixet), un grand merci à Max pour le BOB et bonne continuation à tous, much love sur vous lectrices et lecteurs…

S.A

BackToTop
Sneakers Culture by ILL - 2019 - Tous droits réservés - ML -