Band of Brothers Part 53

Dans la rubrique Band of Brothers nous donnons la parole à des amateurs de sneakers, pour cette cinquante troisième interview express, Yoan a des choses à vous dire…

Bonjour Yoan, présente-toi en quelques mots.
Salut à tous, je m’appelle Yoan, j’ai 35ans, sneaker addict, life addict, fan de basketball, de mangas, de graffitti, de bonnes bouffes et accésoirement de mode!

Par quel biais es-tu venu à la sneaker (le sport, la curiosité du moment ?
C’est en grande partie le sport qui m’a amené à la sneaker dès mon plus jeune âge. Petit ce sont les baskets de mon père, fan de sport et notamment d’athlétisme, qui m’ont attiré vers la sneaker! J’ai du coup véritablement commencé par la Running pour faire comme le paternel et pour le design et le confort que ce type de sneaker pouvait représenter! A l’adolescence ça a été la découverte du Basketball et de la Nba qui ont accentué mon addiction pour la basket. Micheal Jordan et ces baskets non moins célèbres, m’a du coup “traumatisé” comme beaucoup de ma génération. Et c’est donc tout naturellement et dans la continuité que je me suis intéressé aux chaussures d’autres joueurs tels que Barkley, Pippen, Hardaway, Shaquille, Webber, Jason kidd. Toute nouvelle sortie était véritablement un évenement à cette époque et le sujet de prédilection des conversations sur le playground, hormis les scores et les performances des match du moment!

Tu sembles brandir comme un trophée une Air jordan 1. As-tu une histoire particulière avec cette paire ? Pourquoi ce choix? Qu’apprécies-tu dans ce modèle ?
La Air jordan 1 White/black/red de 1985 ou communément appellé “Bulls”! L’histoire particulière avec cette paire réside dans le faite, simplement que c’est l’un des tous premiers coloris de Air jordan 1, que la Air jordan 1 soit la première de l’histoire de ces paires et qu’elle soit de 1985! Je l’ai choisi pour son coté emblématique à la fois dans l’histoire de la sneaker et du Basketball et pour son look particulièrement singulier! Coté Histoire de la sneaker, elle a autant bouleversé le monde de la sneaker, dans les années 90 notamment (dans ce que je considère comme l’âge d’or de la sneaker), que dans le monde du Basketball (et je parle du modèle et pas forcement du coloris). En effet pour la petite histoire, (et je vais pas mentir et me la raconter, je me suis documenté car même si je suis né en 1978, j’étais encore trop jeune pour me souvenir des scores et de la date exacte) Avril 1986, les Chicago Bulls rencontre en Playoffs Les Boston Celtics de Larry Bird, qui ont remporté 67 matchs dont 40 à domicile, et Sa Majesté qui revenait de Blessure, portera cette AJ1 et marquera 61 points sans battre les dit Celtics mais égalant le records Nba de points marqués en Playoffs détenu par Elgin Baylor en 1962! Coté Look, simple et efficace, qui se porte aisément avec tout et tous les styles vestimentaires tant au niveau de la forme que du coloris! Pour moi un “must have”!

Te souviens-tu de ta première paire?
Ouuu lala! Pas de la toute première parce que ça commence à dater, mais l’une des toutes premières que j’ai pu avoir, ou en tous cas digne de ce nom, car comme beaucoup de ma génération on a pas eu que des Hits étant petit (Atemi ou meme Mika pr ceux qui connaissent), c’est la Tubulaire de chez Adidas qui m’a particulièrement marqué et qui fut l’une de mes premières! Paire pour l’époque, futuriste, tant au niveau du design que de la technologie qui la caractérisait. En effet c’étais l’une de rares adidas de running exclusivement qui utilisait un système de gonflage à travers une valve au niveau du talon de la shoes et vendue du coup avec une petite pompe et une capsule d’air! A coté de ça j’ai eu la chance de porter, entre autres de la Pégasus, de l’Icarus, de la Huarache, de la Cortez de l’époque!

Es-tu un collectionneur ou un passionné ?
Je suis à la fois les deux! Collectionneur dans le sens ou j’ai pas mal de paires, plus qu’une personne lambda, et surtout beaucoup de modèles différents de style différents, d’univers différents. Ce qui fait de moi d’ailleurs un addict particulier car j’aime presqu’autant les running que les Bball! Un espèce de Boulimique! Du coup Passionné aussi dans le sens où ça fait partie intégrante de moi et de mon quotidien. J’aime ça depuis toujours, j’en suis même à mater les shoes que peuvent porter les acteurs, artistes ou autres animateurs télé, je me documente, je m’intéresse à l’histoire de la basket, de la sneaker, de ce qui la caractérise et c’est surtout un Véritable Kiffe de tous les instants!

Qu’as tu fais de plus fou pour avoir une paire ?
Rien de vraiment ouf si ce n’est au niveau de la somme que j’ai pu mettre sur une paire! C’est assez paradoxale et anecdotique en l’occurrence! Pour la petite histoire il s’agit de la Foamposite “Galaxy” que j’ai payé très au dessus du retail, mais que je ne regrette absolument pas! Quand je dis paradoxale et anecdotique c’est parce qu’a l’origine les Foam comme on les appelle communément, ne me parlais absolument pas et je m’étais juré de jamais en acheter mais c’était sans compter sur la “Galaxy” qui m’a ensorcelé et rendu dingue! C’est néanmoins la seule Foam que je possède et je ne pense pas franchir le pas une seconde fois, mais on sait jamais…

Pourquoi un tel engouement autour de la Sneaker aujourd’hui ? Comment vois-tu le marché actuel de la speaker ?
Essentiellement un phénomène de mode qui est directement lié à la mode et au matraquage des médias, aux surenchères des marques et à une certaine recherche d’identité chez beaucoup! Après perso, je pense que c’est lié au faite aussi que la mode est cyclique et que ce phénomène n’est vraiment pas nouveau et viens directement des années90 qui sont l’inspiration directe de la mode ou des modes de maintenant! Dans les années80-90 c’était, comme précédemment je l’ai dit, l’âge d’or de la sneaker ou en tous cas pour moi et pour beaucoup ce qui se faisait de mieux en matière de design et de matériaux! A l’époque c’étais déjà à la mode de porter de la basket mais c’était juste les mentalités qui étaient différentes de celles de maintenant. C’est pas comparable parce que les générations ne sont pas les mêmes! A cette époque il y avait certes beaucoup plus de vrais passionnés et y’en avait un peu moins qui le faisait pour le fun ou pour ce donner un genre. A l’époque nous aussi on faisait les beaux sauf qu’on avait un peu plus de respect et de valeurs que beaucoup de jeunes de maintenant. Les moeurs n’étaient pas les mêmes, l’économie n’était pas la même, le climat social n’étais pas le même! On est pas obliger de suivre ou de subir, l’essentiel est d’être soi même et fidèle à ces convictions et à ces gouts! Chaque homme chaque esprit!

Le marché de la sneaker quand à lui, c’est simple, c’est le reflet de notre société de consommation! Tout est fait pour qu’on consomme et c’est de pire en pire. Maintenant déplorer ou se lamenter sur ce qu’il se passe ne changera pas grand chose, par contre en être conscient devrais suffire à nous permettre de faire les bons choix et de nous situer ou de savoir ce que l’on veut et où on veut aller! Je le redis et surtout dans ce domaine on a le choix et faut juste l’assumer! Chacun est libre de consommer comme il l’entend, il faut juste se rappeler que la liberté des uns s’arrête là ou commence celles des autres!

Es-tu plus sélectif qu’avant ou achètes-tu sur des coups de tête ou des coups de coeur ? Te considères-tu comme un sneaker addict ? Ce terme est à la mode, qu’en penses-tu ?
Plus sélectif je le suis devenu, on va dire par la maturité que je pense avoir, les années et on peut même dire par la force des choses! J’achete toujours sur des coups de coeur mais beaucoup moins sur des coup de tête! Budget oblige, car tu ne peux pas tout acheter, mais aussi par rapport au rendu même si on ne peut plus trop parler de qualité, tant que ça reste propre j’achète! Je sélectionne et je m’intéresse beaucoup plus aux “collabs” qu’avant, car on est pas toujours mais généralement pas dessus déçu du rendu, des matières et des matériaux employés! Et surtout il faut que je puisse et que j’ai les occasions de porter. Je n’achète presque essentiellement plus des sneakers que je ne pourrais porter dans la vie de tous les jours. Si être dingue, fan, inconditionnel de shoes quelqu’elles soient est être un sneaker addict alors j’en suis un! Le terme est à la mode, parce que comme je l’ai dit aussi précédemment, c’est un phénomène de mode! Pour beaucoup actuellement c’est le cas, parce qu’on voit de plus en plus des gens qui collectionne ou achète de la basket alors que jusqu’à lors ça ne les intéressait pas ou pour certains cas ils n’osaient pas. C’est d’ailleurs plébiscitée et accentuée par les médias, c’est devenue un phénomène de société, qui profite à toute une industrie et qui permet même à beaucoup d’exister socialement! Tous le monde s’y retrouve d’une manière ou d’une autre, les vrais addicts un peu moins mais l’intérêt du plus grand nombre passe avant celui de quelques uns mais que voulez vous! Comme j’ai dit l’essentiel c’est de savoir qui on est!

Le mot de la fin ?
Le mot de la fin: Enjoy, on a qu’une vie, ne pas la laisser nous consumer et la consumer autant que possible, serait l’idéale, kiffez ce que vous voulez mais ne pas oublier que comme l’a dit un personnage publique que je ne nommerais pas “Plaire à tous le monde c’est plaire à n’importe qui”! PEACE UP and ONE LOVE!

Crédit photos: Babylon

S.A

BackToTop
Sneakers Culture by ILL - 2018 - Tous droits réservés - ML -