Band of Brothers Part 90

Dans la rubrique Band of Brothers nous donnons la parole à des amateurs de sneakers, pour cette quatre vingtième dixième interview express, Jonathan a des choses à vous dire…

Bonjour Jonathan, présente-toi en quelques mots.
Bonjour, je m’appelle Jonathan aka Tcho Colat, j’ai 28ans, originaire du Havre ayant fait le tour de la France depuis je vis à présent sur Bordeaux et je suis serveur saisonnier. Fan de culture HipHop, j’ai grandi dans ce milieu entouré de rappeurs, beatmakers, danseurs, graffeurs… Pour ma part j’ai trouvé refuge dans la danse, plus précisément le break-dance et j’en ai fait ma passion depuis l’époque des Tribal Jam.

Par quel biais es-tu venu à la sneaker (le sport, la curiosité du moment…)
Je ne dirais pas tout à fait que c’est par rapport au sport que j’en suis arrivé là, ni même par effet de mode si c’est là où vous voulez en venir. C’est surtout que j’ai toujours recherché un confort particulier dans chacune des paires de baskets que j’enfile, je n’ai toujours pas trouvé cette « perfection » d’ailleurs. J’apprécie une paire bien travaillé avec de beaux matériaux de qualités, une belle forme et des couleurs qui puisse mettre en valeur tout ce travail, à mes yeux c’est de l’art. Un exemple, lorsque j’ai commencé la danse je faisais beaucoup de mouvements techniques, j’avais donc besoin d’une paire léger et souple qui ne risquait pas de me lâcher le pied en plein moves, j’ai donc trouvé mon bonheur dans les Huaraches, lorsque que j’ai décidé de me perfectionner dans mon break, je faisais donc beaucoup plus de « style » (footworks & top rock) j’avais donc besoin d’une paire un peu plus rigide pour être plus précis dans mes pas, je m’y suis très bien adapté avec une paire de gazelle, par contre pour porter tous les jours le must pour moi est une B.ball.

Tu portes aux pieds une paire de Total Max Uptempo. As-tu une histoire particulière avec cette paire ? Pourquoi ce choix? Qu’apprécies-tu dans ce modèle ?
Tout simplement parce que c’est toute mon enfance, la première que j’ai acheté c’était une Total Max Uptempo noir swoosh, bulle d’air et oustole jaune fluo, achetée en Espagne la première fois que mes parents nous emmenez en vacance, la première fois que je sortais de la France et aussi la première fois que je découvrais un Foot Locker. C’est la paire qui m’a réellement fait aimer les Basket-ball de par leur confort, ce j’aimai surtout c’était cette bulle d’air imposante souvent colorée qui la faisait encore plus ressortir, ses grosses formes mais sans vraiment vous faire un gros pied, ce double swoosh dont la doublure est souvent d’une couleur différente qu’on remarque à des kilomètres, parce que t’étais petit, t’aimais qu’on voit que tu portes des Nike, pour moi Uptempo peu importe le modèle c’était tout ça.

Te souviens-tu de ta première paire?
Probablement une Cortez, mais vu l’usure avancé que j’en faisais celle qui m’a le plus marqué était une Puma Trinomic R698 (j’ai passé la journée sur internet pour retrouver le nom de cette paire) n’étant pas très riche mes parents avait un budget très limité pour nous habiller et comme j’ai toujours eu des gouts de luxe il fallait que celle-ci soit plus chère… Chez nous c’était une paire tous les 6mois et encore parfois c’était une par an, je les ai donc supplié pour les avoir et que ça serait les seules, au final cette paire m’a tenu 2ans et j’essayai encore de la porter même quand elle était devenu trop petite.

Es-tu un collectionneur ou un passionné ?
Je suis un passionné qui collectionne les souvenirs, malgré mon jeune âge par rapport à d’autres « vrais collectionneurs », je m’intéresse beaucoup aux vieilleries, j’aime voir et encore mieux porter une paire qui à traversée toutes ces années et quand je ne connais pas son histoire je me renseigne et je prend plaisir à en apprendre aux autres, comme on me l’a dit récemment je suis un jeune vieux. Mes plus belles paires resteront à jamais celles avec lesquelles j’ai eu une histoire particulière, vous avez beau me proposer n’importe quel prix pour ces paires je ne les vendrais pour rien au monde. Nos souvenirs ne devrait pas avoir de valeur monétaire, ils sont propres à chacun.

Qu’as tu fais de plus fou pour avoir une paire ?
Avoir patienté 20ans pour avoir ma Concord OG lol, non, la plus marquante, je devais avoir une quinzaine d’année j’allai voir ma soeur enceinte qui vivait à Rouen (1h de train) mais avant d’aller chez elle je suis passé à Foot Locker, le seul qui vendait des Jordan dans la région à cette époque et la je tombe sur cette IX Low c’était le coup de foudre j’aimai trop le patent à cause des XI, j’ai pas osé demander à ma soeur de me prêter de l’argent, alors quand je suis rentré j’ai bossé comme un fou après les cours dans le restaurant que mes parents tenaient pour ramasser des pourboires. Il m’a fallut deux semaines pour atteindre la somme qu’il me fallait pour me payer le billet de train aller-retour et la paire en question. Arrivé là-bas, par chance il restait deux paires une grande taille et une un peu trop grande pour moi mais il me la fallait quand même, alors j’ai craqué, j’ai donc cette paire qui est plus vieille que mon neveu à qui elle reviendra peut être un jour mais encore aujourd’hui je prend toujours plaisir à la porter. (oui, mes pieds on pas beaucoup grandi depuis…)

Pourquoi un tel engouement autour de la Sneaker aujourd’hui ? Comment vois-tu le marché actuel de la sneaker ?
C’est juste une mode dont ceux qui la suivent ne se rendent pas compte de l’ampleur que ça a pris, les gens s’inventent des cotes, une paire qui double de sa valeur le jour de sa sortie ou même 3 fois plus pour les paires rares, je préfère ne rien prendre que de payer à ces prix la… c’est comme d’accepter le resell et les prix de fous que les gens affichent, où est le plaisir dedans? En ce qui concernent les marques, elles ont de très bonnes techniques de marketing qui ciblent des personnes particulièrement influençables, surtout pour leurs histoires de paires limitées, surement pour vider leurs stock à coup sûr… C’est d’ailleurs pour ça que je m’intéresse beaucoup moins aux sorties, je préfère limiter la quantité et viser la qualité.

Es-tu plus sélectif qu’avant ou achètes-tu sur des coups de tête ou des coups de coeur ? Te considères-tu comme un sneaker addict ? Ce terme est à la mode, qu’en penses-tu ?
J’ai eu une période où j’achetais sur des coups de tête mais acheter pour ne pas porter, on en prend plus aucun plaisir et j’en vois pas l’utilité. Non je me considère pas comme un sneaker addict car pour moi c’est une personne qui ne peut tout simplement pas s’empêcher de prendre tout ce qui lui tombe sous le nez, juste pour faire grossir sa collection. Comme toute les modes elle finira par disparaitre.

Le mot de la fin ?
Pour finir je citerai Martin Luther King qui dit qu’une société qui produit de jour en jour des hommes stupides achète à crédit sa mort spirituelle. A bon entendeur.

S.A

BackToTop
Sneakers Culture by ILL - 2018 - Tous droits réservés - ML -